Quelques conseils précieux…

Outre les divers traitements médicaux disponibles, il s’agit de travailler sur les éléments déclencheurs susceptibles d’aggraver la maladie. Au rang de ceux-ci figure l’adaptation de votre mode de vie. Le premier conseil donné par les médecins est généralement de suivre un régime équilibré ; ceci limite les risques de cardiopathie, de diabète et d’autres problèmes de santé associés. Les personnes obèses sont plus exposées au psoriasis des plis, ce qui peut s’avérer particulièrement douloureux et désagréable. Autres recommandations liées au mode de vie : ne pas abuser de l’alcool, éviter de fumer et intégrer une activité physique régulière à votre quotidien.

Un aspect psycho-social

Un autre conseil en or : établissez de bonnes relations avec votre entourage, vos amis, votre famille, vos collègues et votre médecin afin de gérer efficacement la maladie. La solitude peut avoir des répercussions sur le stress et le sommeil et ainsi contribuer à l’aggravation de vos symptômes. Si vous vous sentez quelque peu honteux, vous aurez tendance à essayer de les dissimuler, ce qui peut s’avérer épuisant sur le plan émotionnel. Des chercheurs ont découvert que les patients psoriasiques sont plus exposés à l’anxiété et à la dépression, qu’ils ont tendance à couper leurs liens sociaux et, au final, qu’ils ont ainsi l’impression de devoir gérer seuls la situation. Aussi difficile que cela puisse paraître, essayez de faire preuve d’ouverture et de solliciter l’aide de vos proches. Ayez également un dialogue ouvert et franc avec votre médecin : c’est primordial pour trouver les bons remèdes.

Stress : un cercle vicieux

Enfin, last but least, tenez le stress à distance ! Il favorise la maladie… qui, elle-même, engendre du stress et ainsi de suite. Ici aussi, n’hésitez pas à faire part à votre médecin de vos angoisses éventuelles. Il sera en mesure de vous proposer des solutions efficaces.