Une situation qui appelle à des actions concrètes. Explications d’Alice Baudine, Directrice d l’AViQ.



Face à ce constat, en octobre 2015, l’ensemble des ministres de la Santé publique réunis au sein de la Conférence interministérielle ont signé un « Plan conjoint en faveur des maladies chroniques : des soins intégrés pour une meilleure santé ». Au travers de ce plan, ils s’engagent à mener une politique visant le développement de soins intégrés au profit des malades chroniques. 14 projets de soins intégrés en faveur des malades chroniques, dont 5 en Wallonie, ont été approuvés dans ce cadre.

 

Quels objectifs ?
 

Premièrement, fluidifier et rationaliser les soins aux personnes grâce à une meilleure collaboration pour que les patients puissent bénéficier de meilleurs soins et d’une meilleure qualité de vie. Ensuite, faire en sorte que de nombreux acteurs travaillent plus étroitement ensemble : les dispensateurs et institutions de soins, patients, acteurs de soins en institution et à domicile, les associations de patients et/ou d’aidants proches et les organisations actives dans l’aide aux personnes ! L’AVIQ et le cabinet d’Alda Greoli, la Ministre wallonne de la santé, soutiennent les porteurs de projet et sont à leur écoute pour les aider à mener à bien leur engagement.

 

Une meilleure prévention

 

En parallèle, un protocole d’accord entre les autorités fédérales, communautaires et régionales a permis de mettre l’accent sur la prévention. Ce protocole d’accord permet d’aborder différentes thématiques, telles que la nutrition, le tabac, l’alcool et les drogues ou encore la santé sexuelle. Le futur plan wallon relatif à la promotion de la santé et à la prévention et surveillance des maladies y fera un large écho et complètera ces thématiques en y ajoutant les axes transversaux visant la santé dans toutes les politiques. De grands défis pour une thématique qui s’inscrit pleinement dans un objectif d’une meilleure qualité de vie pour tous !