Comment le détecter ?

Le TDA/H s'exprime par trois symptômes cardinaux, se combinant de manière propre à chaque individu : Le déficit d’attention, L’hyperactivité, L’impulsivité.

Les personnes atteintes du TDA/H sont principalement perturbées par :

  • Les troubles cognitifs attentionnels : distractivité, instabilité des idées, difficultés à s'organiser, oublis et pertes d'objets
     
  • La désorganisation associée : procrastination, difficulté à commencer puis à terminer les tâches, éparpillement, retards, difficultés avec la notion de temps et la planification des tâches
     
  • L'impulsivité : difficulté à réfléchir avant d'agir
     
  • Les difficultés à moduler l'intensité de leurs réactions émotionnelles : « à fleur de peau », « hypersensible ». 

Le TDA/H est une affection évolutive, persistante et complexe qui a des répercussions sur le fonctionnement social et les performances scolaires et professionnelles, de l'enfance à l'âge adulte.

Quelles sont les conséquences en cas de non-traitement ?

Si le TDA/H n'est pas traité, de multiples conséquences peuvent survenir.

Pour la famille : découragement, problèmes relationnels, tensions dans le couple, perturbations de la vie familiale, rejet et isolement social, problèmes financiers, augmentation du degré d'inquiétude tant pour les situations vécues au présent que pour l'avenir, stress, anxiété, etc.

Pour l’adulte : prise de décisions impulsives, plus de risque d’être impliqué dans un accident automobile et d’être responsable de celui-ci, mauvaise gestion financière, relations familiales, professionnelles et sociales difficiles, plus de grossesses non planifiées que chez les pairs, risque d’abus de substance et de tabagisme, risque de s'engager dans des comportements antisociaux, tendance à s'engager dans des comportements sexuels à risque, mauvais rendement et faibles accomplissements au travail, plus susceptible de perdre, de changer fréquemment ou de ne pas avoir d'emploi, faible estime de soi, taux de divorce plus élevé, risque de dépressions, etc.

Comment le guérir ?

Il est impossible de guérir le TDA/H, mais une action globale en limite les symptômes et permet l'apprentissage de stratégies visant à mieux appréhender le trouble et à modifier les comportements pathologiques.

L’approche multimodale recommandée vise à donner des informations sur le trouble, soigner les symptômes du TDA/H, soigner les blessures dues au vécu et développer des stratégies compensatoires aux difficultés ressenties.

Les pistes sont diverses : psychoéducation, interventions comportementales, approches rééducatives, tuteur scolaire, thérapie, changements de mode de vie, médication, stratégies de vie quotidienne, coaching, accommodements scolaires appropriés… sont autant de traitements fondés sur des preuves, qui ont fait l'objet de recherches et d'essais poussés et dont les effets positifs sur les symptômes du TDA/H sont reconnus.

Sources :
- « TDA/H, les aspects médicaux d'un trouble complexe » - P. De Coster
Brochure éditée par l'asbl TDA/H Belgique – www.tdah.be -- info@tdah.be
-  « TDA/H, mode d'emploi » - P. De Coster
Editions Erasme