Didier Zovi

CEO d’Euro Fides Credit Management

 

Défis - Comme le souligne Didier Zovi, CEO d’Euro Fides Credit Management, en matière de recouvrement dans les soins de santé, les défis sont de 3 ordres. Un : les hôpitaux privilégient l’aspect social de la récupération de créance, ce qui exige d’agir avec tact et diplomatie. Deux : les montants à récupérer sont souvent très petits, notamment pour les laboratoires d’analyse médicale, où cela démarre à 3,72 €, la valeur du ticket modérateur. Trois : il faut faire face à des personnes à faible solvabilité, en médiation ou règlement collectif de dettes ou en gestion CPAS.

 

 

Les hôpitaux privilégient l’aspect social de la récupération de créance,
ce qui exige d’agir avec tact et diplomatie.

 

Taux de recouvrement - Il est aujourd’hui aux alentours de 75 % en nombre de dossiers. Environ 20 % s’avèrent irrécouvrables, principalement en raison de personnes insolvables ou disparues sans laisser d’adresse. Les 5 % restants sont des refus de paiement ; ces personnes jouent sur le fait que pour un faible montant, on n’ira pas plus loin. Si la personne est manifestement solvable mais qu’il n’y a pas de solution à l’amiable, l’hôpital est prévenu et prend la décision de poursuivre ou non par voie judiciaire. Le taux de récupération varie aussi en fonction de la zone géographique. En outre, plus la créance est ancienne, plus elle est difficile à récupérer.

 

Conseils au secteur des soins de santé - Un : mettre en place au sein de l’institution médicale un processus pour faire passer le dossier le plus vite possible dans une société de recouvrement. Deux : avoir de bonnes conditions générales, avec une clause pénale et des intérêts de retard. Lorsqu’un laboratoire, par exemple, s’abstient de réagir rapidement en ce sens malgré des rappels aux patients, ces derniers ont tendance à ne plus payer non plus les factures suivantes. De plus, le bouche-à-oreille fonctionne autour de ces patients. Certains labos ont vu leur volume de contentieux augmenter de manière vertigineuse en quelques années.