1,5 million de décès

Selon l’OMS, le diabète a été la cause directe de 1,5 million de décès dans le monde en 2012. En 2014, 9 % des adultes de plus de 18 ans étaient touchés par la maladie. Et la situation s’aggravera encore à l’avenir : l’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la septième cause de décès dans le monde.

Coupons d’emblée les ailes à un canard : le diabète n’est pas l’apanage des pays développés ! Plus de 80 % des décès qui en découlent ont lieu dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Sa progression est particulièrement fulgurante dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique. En cause : l’exode rural, qui génère des centaines de millions de citadins. Ceux-ci adoptent brutalement un mode de vie sédentaire et un changement radical de leur mode d’alimentation, composée désormais de produits industriels trop gras, trop riches en glucides. Les inégalités d’accès aux traitements renforcent les complications qui s’ensuivent.

La Belgique

En Belgique, cette maladie chronique est également devenue un problème de santé publique croissant : 10 % des adultes seront confrontés à la maladie d’ici à 2030. Le problème est d’autant plus prégnant que les spécialistes estiment qu’une à trois personnes atteintes de diabète en Belgique l’ignorent tout simplement. En conséquence, la maladie n’est pas prise en charge et entrainent des effets dramatiques chez les patients : maladies cardiaques, accidents vasculaire cérébraux, cécités et handicaps multiples. Cela signifie aussi des coûts exorbitants en soins de santé à la fois pour les pouvoirs publics et les patients.