Les explications du professeur Serge Rozenberg, président de la Belgian Menopause Society et chef de service oncologie-obstétrique au CHU Saint Pierre.

De nombreuses femmes ménopausées souffrent de douleurs lors des rapports sexuels. À quoi sont-elles dues ?

Serge Rozenberg : « Elles sont généralement liées à l’atrophie vaginale et vulvaire : en cas de manque d’œstrogènes, caractéristique de la ménopause, la muqueuse est plus sensible, fragile et sèche, ce qui provoque des douleurs lors des rapports et d’éventuelles irritations même parfois sans rapports sexuels. Ce sujet est relativement tabou : il n’est pas aisé de se plaindre de ce type de maux. The Belgian Menopause Society en a fait son thème de l’année et vise à briser ce silence. »
 

Quelles sont les solutions possibles ?

S. R. : « La première chose à faire est d’en parler à son gynécologue. Un traitement hormonal local permettra souvent de renverser la situation. D’autres traitements non hormonaux existent mais sont globalement moins efficaces. »
 

De manière générale, quels avantages présentent ces traitements hormonaux ?

S. R. : « Les traitements hormonaux permettent d’améliorer significativement la qualité de vie des femmes qui souffrent des symptômes de la ménopause. Malgré la polémique suscitée par ces traitements par le passé, les spécialistes semblent s’accorder actuellement sur le fait que leurs risques sont minimes comparés à leurs avantages.


70% des femmes ménopausées ressentent des douleurs pendant l’acte sexuel.
 

Tout dépend de chaque patiente : pour une femme d’une cinquantaine d’année ménopausée, en bonne santé et souffrant de symptômes importants, les traitements sont très avantageux et sans risque accru de maladies cardio-vasculaires. Au-delà de 70 ans, ils peuvent augmenter le risque de thromboses. Enfin, si la femme n’a pas de symptôme dérangeant, aucun traitement n’est nécessaire. »

Pour assurer une information correcte et concrète, de nombreux gynécologues ont décidé de se rassembler le 20 octobre prochain dans 6 villes belges autour d’un évènement appelé le « Ménopause-Café ». C’est l’occasion pour les femmes de poser leurs questions sans se sentir embarrassées. Cet événement est soutenu par la « Belgian Menopause Society ». Les femmes pourront bientôt s’y inscrire via le site : www.menopausecafe.be